Tous les articles par Luc DUBOIS

Un évènement majeur


Le 45e anniversaire du GRECO:

un événement majeur

ld

Un passage récent au British Museum m’a fortuitement remémoré l’importance  historique de la Méditerranée comme « berceau » du développement des sociétés  occidentales.
Aujourd’hui pourtant  la presse, dans le contexte de la crise, va souvent jusqu’à  « dissocier » voire opposer les économies du Nord de l’Europe, rigoureuses et  dominantes, à celles du Sud, dispendieuses et dépassées (les PIGS : Portugal – Italie – Grèce – Espagne), la France et plus particulièrement notre « midi »  méditerranéen étant en position de charnière.

Pour son 45ème anniversaire le GRECO a décidé de proposer une contribution à  la réflexion : « Demain la Méditerranée », dans le cadre d’une soirée de gala le   5 octobre prochain au Palais de la Bourse à Marseille.

Le GRECO associe sept grandes écoles parisiennes, dont les membres sont bien  présents dans les activités économiques en Provence et dans des entreprises qui  vont souvent très au-delà.  Une partie de l’avenir de ces dernières se joue autour de la Méditerranée.  Pour traiter de ces enjeux d’avenir pour nous, pour les jeunes diplômés de nos écoles, pour nos entreprises,  nous nous voulons à la fois ambitieux et volontaristes mais aussi réalistes et pragmatiques.

Quatre conférences autour d’exemples de projets concrets sont proposées afin d’émailler nos discussions.
Comment nos grandes écoles, à Paris mais surtout ici en Provence, peuvent-elles contribuer à y répondre ?
Comment nouer de nouveaux partenariats, notamment en relation avec les projets communs comme ceux
de l’Union pour la Méditerranée ?

Enfin nous aurons le plaisir d’accueillir  Franz-Olivier GIESBERT pour apporter son point de vue sur
l’évolution du contexte géostratégique et géopolitique qui pourrait favoriser un développement commun.
Nous comptons sur votre participation pour faire de cet événement une réussite majeure !

Luc Dubois Président du GRECO

Lancement du club thématique Vins & Terroirs

Chers camarades,
Comme vous le savez sans doute, la mise en place de clubs thématiques fait partie des axes de
développement prioritaires du Greco. A l’initiative de Luc Dubois (PG73 et Président du Greco), la
création d’un Club Greco-Vins est actuellement en projet.
Une réunion de lancement du Club Greco-Vins va ainsi être organisée le samedi 17 Mars à 10H à Château Fontvert (Lourmarin, 84). Le plan d’accès est attaché à ce mail.
Il s’agira de dialoguer afin de fixer les objectifs et les contours de ce projet, les activités, avant,
évidemment une petite séance de dégustation de vins du Château Fontvert, organisée par Yoann
Malandain (régisseur de Château Fontvert, M99). Souhaitant que le lancement de ce club créera un
précédent positif, après Greco bénévolat animé par Michel Courjaret, et une émulation pour d’autres
clubs notamment par exemple dans les domaines de l’entreprenariat, de l’activité économique et de
l’emploi.
Nous invitons toutes les personnes intéressées pour participer à la création du Club Greco-Vins à
contacter directement Luc Dubois ou Yoann Malandain afin de confirmer leur participation à la
réunion.
Nous restons par ailleurs à la disposition de ceux qui souhaiteraient de plus amples informations sur ce
projet.
Amicalement.
Luc Dubois
Yoann Malandain
Contacts :
Luc Dubois : 06 07 76 27 37 ou lucmfdubois@aol.com
Yoann Malandain : 06 62 50 73 98 ou yoann@fontvert.com

Le petit journal n°5

Le Petit Journal n°05 – novembre 2002

GRECO Bénévolat

C’était le 17 Octobre 1999 ; il y a tout juste trois ans, une réunion d’une trentaine de participants du GRECO, toutes écoles représentées, portait notre Club Greco Bénévolat sur les fonts baptismaux.

L’objectif proposé au Club était de donner aux membres du GRECO, retraités ou pas, l’occasion d’un autre développement personnel par l’exercice de responsabilités bénévoles de conseil, de réflexion, dans le secteur des associations, ou des collectivités publiques, et cela au sein d’un réseau d’amitiés.

Et, sans triomphalisme, on peut dire que la mission a été bien accomplie.

Du point de vue de la convivialité, on peut citer les réunions d’information de :

Novembre 2000 à la CCI avec le Professeur Philippe Langevin, qui nous a éclairés sur l’Economie Sociale,
la réunion au PHARO en Décembre 2001 sur le « bénévolat dans la cité », avec des intervenants prestigieux, venant de la haute Administration et des milieux économiques,
et en dernier lieu, la réunion d’échange et de partage des “GRECO Bénévoles ” à GANAGOBIE en AVRIL 2002.
En ce qui concerne la Bourse du Bénévolat, qui met en rapport des volontaires et des Associations ou collectivités demanderesses, les quelques trente opérations de « placement » résumées dans les messages du Club dans chaque Numéro du PETIT JOURNAL DU GRECO, et analysées plus loin, sont également un succès.

Mais il faut relativiser. Certes, le petit groupe d’animateurs a toujours rencontré au sein du GRECO, comme dans le mouvement associatif en général, une sympathie évidente.

Or nous commençons une nouvelle phase qu’il faut savoir aborder, et conduire :

Le défi le plus important est celui de l’inadéquation de notre approche actuelle du « marché » : dans notre structure pourtant informelle, nous recevons nombre d’appels angoissés d’associations, qui cherchent des bénévoles pour muscler leurs conseils d’administrations ou leurs organes de réflexion stratégique avec des compétences agissantes au niveau de la gestion générale. C’est tout à fait le créneau des GRECO. Et notre action interne au GRECO rencontre la sympathie, mais pas assez de candidats…
Il faut un renouvellement des animateurs de notre petit groupe. Certains d’entre eux doivent prendre du recul, pour des raisons d’âge, ou de carnets d’adresses qui se réduisent au fur et à mesure de leur avancement dans la retraite. Bien sûr ils continueront à participer. Mais un sang neuf est nécessaire, qui permettra d’affiner, de dynamiser nos façons d’agir, à la mesure des nouvelles méthodes ou des nouveaux outils de communication, et donnera un nouvel élan, générant des résultats encore plus satisfaisants à notre action.
Merci aux Présidents des différents Groupes d’user de toute leur force de persuasion pour nous amener un flot de gestionnaires pour pérenniser et améliorer la gestion du CLUB. Merci à tous les membres du GRECO qui viendront nous épauler ou nous relayer, ou qui se porteront volontaires pour répondre aux besoins des associations.

Denis RAYNAUD (HEC 51)

Le petit journal n°5

Le petit journal n°4

Le Petit Journal n°04 – juin 2002

En avant !

Les ingénieurs agros de la région provençale, membres fondateurs du GRECO ont eu le plaisir d’apprendre que l’un des leurs, Paul Deram, a été élu récemment Président de la Confédération Européenne des Ingénieurs Agronomes (CEDIA). Cette structure regroupe neuf pays et dix associations… Bravo Paul donc.

Au delà de la personne de ce nouveau Président, c’est peut être l’occasion, dans le cadre du GRECO, de nous interroger – ou ré-interroger pour certains d’entre nous- sur le concept de « développement durable » très cher à notre vénérable ancien Professeur à l’Agro, René Dumont (malheureusement décédé récemment), couramment usité dans les instances européennes et maintenant en vogue jusque dans les dénominations ministérielles…

Qu’est-ce que le développement durable ? C’est la question que beaucoup se posent tant on en parle… Selon la définition de l’Organisation des Nations Unies cette « grande idée » consiste à ” satisfaire les besoins des générations présentes en préservant la capacité des générations futures à répondre aux leurs “. Nous sommes donc tous concernés, que ce soit en tant que simples citoyens, ingénieurs, entreprises, associations, collectivité…

Et le GRECO dans tout cela me direz vous ? Il pourrait évidemment être le lieu d’un débat renouvelé entre ingénieurs et cadres régionaux. Mais on pourrait surtout se poser la question de la pérennité de cette vénérable structure, créée par nos anciens il y a plus de 35 ans dans un esprit à la fois de convivialité et d’entraide. Je ne peux m’empêcher d’avoir un souvenir ému pour nos Présidents successifs (de groupe et du GRECO), créateurs de la structure et qui ont su nous la transmettre en bon état de marche. En tant qu’Agro, une pensée va évidemment en premier à Jean Goyet – qui ne fut jamais Président de groupe – mais sans doute porteur de projets le plus méritant des Agros en faveur d’un GRECO actif, amical, ouvert sur son temps, et capable de surmonter tous les esprits de « chapelles ».

Je me rends compte que je parle ici beaucoup des anciens. Sans doute en suis-je un déjà largement… Mais je voudrais à travers ce petit mot contribuer à relancer la réflexion sur les outils dont doit se doter le GRECO pour être réellement au service des capacités des générations régionales futures d’Ingénieurs et cadres diplômés de l’X, Centrale, Agros, HEC, Sciences Po, et maintenant Sup’Aéro. Le premier patrimoine du GRECO réside sans aucun doute dans ses propres membres.

Savoir se reconnaître et se contacter pour agir ensemble à travers un annuaire et un site Internet du GRECO actualisés, faciles d’accès, efficaces : tels pourraient être les instruments que nous pourrions établir maintenant pour les transmettre aux générations futures. Nous disposons de beaucoup d’atouts pour cela. Reste simplement à fédérer les énergies et les compétences des anciens de nos différentes écoles. Tâche que le GRECO a toujours su assumer jusqu’à présent…

En avant donc… !

Luc DUBOIS, Agro Paris Grignon 73

Le petit journal n°4