Le 45ième du GRECO

La soirée de célébration du 45ième anniversaire du Greco s’est déroulée comme prévu le 5 octobre 2012 au Palais de la Bourse à Marseille , lieu prestigieux.

Cet événement majeur dans la vie du Greco a réuni 240 personnes, invités de sociétés sponsorisant la manifestation et membres des Ecoles qui fédèrent le Greco.

4 conférences ont traité des sujets suivants :

L’objectif de ces conférences était de montrer les potentialités convergentes des économies du nord , du sud et de l’est méditerranéens pour développer de grands marchés demain, avec leur jeunesse, leurs ressources et leurs savoirs faire

De l’avis général le niveau de ces conférences a été excellent ; les diaporamas figurent sur le site avec des photos. Les salles ont été bien remplies. Un cocktail a suivi dans le grand hall du Palais de la Bourse et beaucoup de liens ont pu être établis dans la convivialité ce qui était recherché par tous les participants. Pendant que le cocktail se déroulait , Franz-Olivier Giesbert , notre grand témoin, s’est livré à la traditionnelle séance de dédicaces, notamment de ses « Derniers carnets ».

Entouré des Présidentes et Présidents des différentes associations d’anciens élèves composant le Greco,son Président, Luc Dubois, a remercié l’ensemble des organisateurs de ce « 45ème », les entreprises qui l’ont soutenu, les collectivités qui l’ont aidé comme la ville de Marseille et la CCI pour son accueil.

Au début du dîner Franz-Olivier Giesbert a fait une présentation assez retentissante, mais elle a plu davantage que choqué malgré le franc parler du conférencier, intervention axée sur Marseille plutôt que sur les problèmes méditerranéens , Marseille décrite comme une ville en phase de déclin au moins conjoncturel et l’Union pour la Méditerranée comme une entreprise sans résultat. La deuxième partie de la soirée a été consacrée à une séance de questions-réponses où Franz-Olivier Gisbert a pu écouter les réactions parfois vives des entrepreneurs et connaisseurs de Marseille et de la Méditerranée présents dans la salle . Cette séance a permis de clarifier le débat .Ainsi un intervenant a précisé l’action d’Euromed avec les chantiers importants en cours et un autre a indiqué le travail réalisé sur l’UpM , deux sujets positifs sur lesquels Franz-Olivier Gisbert a convenu qu’il se passait quelque chose,mais qu’il fallait rester lucide et ‘’ avoir du courage ‘’.

En résumé le cocktail comme le dîner ont permis de développer des relations dans un cadre prestigieux tout à fait adapté à la manifestation et dans une atmosphère extrêmement agréable et amicale.

Le succès de cette soirée permet de préparer avec sérénité l’avenir vers le 50 ème anniversaire ! Avec l’objectif de renforcer les actions entreprises par les 7 Ecoles qui fédèrent le Greco et d’envisager de nouvelles ouvertures vers d’autres Ecoles d’origine parisienne. Egalement des partenariats seront recherchés avec d’autres Ecoles ou entités.

La soirée du 5 octobre et ces actions nouvelles sont destinées à renforcer la visibilité du Greco et à mieux servir les intérêts de ses membres.

Merci au groupe des Centraliens pour leurs photos qui illustrent ce compte rendu.

[slideshow exclude=146,149 size=”extra-large”]

 

Marseille capitale méditerranéenne

Lors de la grande manifestation organisée à l’occasion du 40e anniversaire du GRECO le 10 avril 2007 à bord de Napoléon Bonaparte, nous nous étions interrogés sur l’avenir de la Provence – « Quand la Provence s’éveille » – et notamment celui de Marseille désignée depuis Capitale européenne de la Culture 2013.
Pour le 45e  anniversaire nous avons décidé d’élargir encore notre horizon, de jeter un pont vers les rives du sud et de nous interroger sur l’avenir de notre bien commun : « Demain la Méditerranée » :

  • – Les 2 rives ont-elles la volonté de mettre en synergie leurs ressources et potentialités ?
  • – Est-ce possible compte tenu des différentes politiques, culturelles, économiques ?
  • – Quel avenir pour l’Union de la Méditerranée ?
  • – Quel est l’impact des printemps Arabes ?

Ce sont les interrogations auxquelles notre grand témoin, Franz-Olivier GIESBERT, tentera d’apporter des réponses, alimenter la réflexion, ouvrir le débat …

Les défis sont importants, les difficultés présentes mais les atouts sont bien réels : le capital humain, les ressources naturelles et énergétiques, le rayonnement culturel …
4 conférences animées par des intervenants prestigieux tenteront ainsi de répondre plus spécifiquement aux questions suivantes :

  • – Marseille Provence 2013 : quelles retombées économiques pour la Provence ?
  • – La Mer : quels potentiels pour l’économie et les énergies du futur ?
  • – La gestion de l’eau : quels projets pour un avenir partagé ?
  • – Investir dans le capital humain : quels besoins de formation en Méditerranée ?

Nous ne devons pas seulement nous adapter au monde qui change, nous devons innover et entreprendre pour apporter des solutions ! Venez donc échanger vos idées, apporter votre contribution … c’est l’esprit de notre manifestation.

Vous êtes les bienvenus.

Le grand témoin

Né le 18 janvier 1949 à Wilmington (Delaware, États-Unis), Franz-Olivier GIESBERT est issu, côté paternel, d’une famille d’origine allemande, écossaise immigrée aux États-Unis à la veille de la Première Guerre mondiale et, côté maternel, d’une famille normande. À dix-neuf ans, il collabore aux pages littéraires de Paris Normandie, où il publie des entretiens avec Louis Aragon, Henry de Montherlant, Jules Romains, Maurice Genevoix, Alain Robbe-Grillet. Il entre en 1969 au Centre de formation des journalistes, où il se lie entre autres avec Patrick Poivre d’Arvor. Successivement chef du service politique puis Directeur de la  rédaction du nouvel Observateur (1971 – 1985) , Directeur de la Rédaction  du Figaro (1988 – 2000) et membre du directoire, il quitte ses fonctions en septembre 2000, et entre à l’hebdomadaire Le Point en qualité de directeur, sous l’influence de son fondateur Claude Imbert. Il croit dans les valeurs du
travail PDG depuis 2003 du groupe SEBDO Le Point, il permet au magazine de connaître un nouvel essor commercial, notamment auprès des catégories socioprofessionnelles les plus élevées. Misant sur l’indépendance d’esprit, les couvertures de l’hebdomadaire sont volontairement de plus en plus agressives. Sous sa houlette, les ventes du  Point passent de près de 300 000 en 1999 à environ 415 000 en 2010 !
À la télévision il travaille à partir de 2001 pour le service public : Culture et Dépendances d’octobre 2001 à mi-2006 sur France 3;  Chez FOG de septembre 2006 à mi-2009 sur France 5 ;  Vous aurez le dernier mot en  2009 et 2010 sur France 2 ; Semaine critique ! de septembre 2010 jusqu’en avril 2011sur France 2;  à partir d’octobre 2011, il anime 2012, les grandes questions sur France 5.

Un évènement majeur


Le 45e anniversaire du GRECO:

un événement majeur

ld

Un passage récent au British Museum m’a fortuitement remémoré l’importance  historique de la Méditerranée comme « berceau » du développement des sociétés  occidentales.
Aujourd’hui pourtant  la presse, dans le contexte de la crise, va souvent jusqu’à  « dissocier » voire opposer les économies du Nord de l’Europe, rigoureuses et  dominantes, à celles du Sud, dispendieuses et dépassées (les PIGS : Portugal – Italie – Grèce – Espagne), la France et plus particulièrement notre « midi »  méditerranéen étant en position de charnière.

Pour son 45ème anniversaire le GRECO a décidé de proposer une contribution à  la réflexion : « Demain la Méditerranée », dans le cadre d’une soirée de gala le   5 octobre prochain au Palais de la Bourse à Marseille.

Le GRECO associe sept grandes écoles parisiennes, dont les membres sont bien  présents dans les activités économiques en Provence et dans des entreprises qui  vont souvent très au-delà.  Une partie de l’avenir de ces dernières se joue autour de la Méditerranée.  Pour traiter de ces enjeux d’avenir pour nous, pour les jeunes diplômés de nos écoles, pour nos entreprises,  nous nous voulons à la fois ambitieux et volontaristes mais aussi réalistes et pragmatiques.

Quatre conférences autour d’exemples de projets concrets sont proposées afin d’émailler nos discussions.
Comment nos grandes écoles, à Paris mais surtout ici en Provence, peuvent-elles contribuer à y répondre ?
Comment nouer de nouveaux partenariats, notamment en relation avec les projets communs comme ceux
de l’Union pour la Méditerranée ?

Enfin nous aurons le plaisir d’accueillir  Franz-Olivier GIESBERT pour apporter son point de vue sur
l’évolution du contexte géostratégique et géopolitique qui pourrait favoriser un développement commun.
Nous comptons sur votre participation pour faire de cet événement une réussite majeure !

Luc Dubois Président du GRECO