Les énergies marines renouvelables

Des ressources énergétiques durables produites par la mer

Les énergies marines renouvelables permettent de transformer l’énergie du vent, de la houle, des courants, des gradients de température ou de salinité en électricité. Ces ressources sont quasiment inépuisables et la France 2ème plus grande ZEE (zone économique exclusive) maritime mondiale avec plus de 11 millions de km2 possède de formidables atouts en terme de ressources. Les technologies à déployer adressent de nombreux domaines scientifiques et techniques (mécanique, électronique, automatique, électrique, thermique, environnement, SHS …) et le développement de fermes marines de production d’électricité sera générateur de dizaines de milliers d’emplois. A l’horizon 2020 la France s’est engagée à disposer d’au moins 6 GW de production électrique renouvelable d’origine marine. Notre Région avec sa façade méditerranéenne est particulièrement bien armée pour exploiter l’énergie du vent grâce aux éoliennes off-shore flottantes. La présence d’un grand port comme Marseille/Fos étant un atout majeur dans le déploiement des activités sur l’ensemble du bassin Méditerranéen. Récemment la labellisation par l’Etat dans le cadre du Programme
d’investissement d’Avenir, de l’Institut d’Excellence sur les Energies Décarbonnées « France Energie Marine », renforcera encore le potentiel de la région PACA

Sur les traces du Gréco

LE GRECO ? INTEMPOREL !

 

A l’aube du 45ème anniversaire du GRECO et alors que le GRECO évolue à une vitesse supérieure à celle de la lumière puisque c’est maintenant enfin possible, je me suis penché sur les archives du GRECO afin d’en retrouver les racines et les fondements.

D’abord :

Ensuite quelques documents d’époque !

Vous apprendrez, entre autres, que le GRECO est bien né en 1967 et non en 1966. Donc nous avons raison de fêter ses 45 ans cette année !

Je vous laisse le plaisir de lire, de savourer ces textes et de constater que le GRECO est intemporel !

William VITTE Secrétaire Général du GRECO

Voyage CANADA – USA en Octobre 2012

Il reste des places, inscrivez-vous …
Le CANADA Côte Est & USA (Washington & New York)  du 7 au 23 octobre 2012 (17j – 16n)
1 – Profil du voyage (aspects essentiels)
Centres d’intérêt : Eté indien : Côte Est CANADA ; découverte Washington & New York
Départ : Paris le 7 octobre 2012 fin de matinée – Retour : Paris le 23 octobre 2012 le matin
Les visites :
J1 : Paris/Toronto
J2 : Toronto/Niagara Falls/Toronto – Tour de Toronto, découverte des chutes, du village Niagara on the Lake, promenade à bord du
bateau Maid of the Mist
J3 : Toronto/Mille Iles/Gananoque – Arrêt à Kingston, découverte des Mille Iles et croisière sur le Saint Laurent
J4 : Gananoque/Ottawa – Tour d’orientation d’Ottawa
J5 : Ottawa/Montreal – Arrêt à Laval pour visite du vignoble de la région et dégustation du vin de glace, Visite guidée de Montréal
(Centre Ville, Mont Royal…)
J6 : Montreal/Région de Quebec – Visite du Biodome de Mont réal et du musée Pointe à Callière
J7 : Montreal/Quebec – Visite d’un village Huron, Visite guidée de Québec
J8 : Région de Quebec – Visite du Parc de la Chute de Montmorency, de l’Ile d’Orléans, du Canyon Sainte Anne, visite d’une cidrerie
et dégustation
J9 : Quebec/Lac St Jean – découverte de la petite ville La Baie, petite randonnée Lac Côme, rencontre avec l’Homme blanc et sa
femme l’Amérindienne, soirée et logement en famille
J10 : Lac St Jean/ Lac Blanc – découverte de la région de la Mauricie et nuitée dans une auberge Pourvoirie en forêt
J11 : Retour sur Montreal pour Vol vers Was hington – tour de Washington
J12 : Washington – Visite du National Air & Space Museum ou autre pour les non intéressés, visite du Washington’s Mont Vernon
Estate & Gardens, passage par Arlington
J13 : Washington / New York – City tour de Manhattan, visite du Village, Soho, Chinatown, 5ème Avenue…
J14 : New York – croisière sur la Hudson River, visite du Museum of Modern Art (MOMA)
J15 : New York – messe Gospel, découverte d’Harlem, montée au 86ème étage de l’Empire State Building
J16 : New York/Paris – matinée libre, transfert vers l’Aéroport
J17 : arrivée à Paris l e 23 octobre à 7h30.
Découverte de la cuisine et des spécialités traditionnelles dans des cadres typiques.
2 – Conditions de réalisation :
Voyage de base : 30 personnes – Prix : 3390 € (Chambre individuelle : + 900 € – contacter l’Amicale)
Supplément de 200 € pour 25 à 29 participants, 375 € pour 20 à 24 Participants
Guide accompagnateur local francophone pour toute la durée du séjour
Hôtel 3*** en chambre double, en centre ville.
15j pension complète (avec bière, soda, eau minérale ou soft drink et café compris durant les repas)
Repas locaux compris.
Déplacements intérieurs (autocars), visites, excursions comprise s
Taxes aéroport comprises. (300 € + 85 USD au 15/12/11)
Assurances annulation, assistance, rapatriement, bagages, interruption de séjour compris
Hors pourboires (˜ Canada: 2 à 3 $CN – USA: 3 à 4 $US / Jour/pers)
Hors taxe ESTA entrée aux USA par voie aérienne (14 USD à ce jour), à régler par internet
Supplément chambre individuelle, et dépenses personnelles
Passeport électronique ou passeport à lecture optique (délivré avant le 26/10/05) en cours de validité.
3 – Conditions d’inscription :
Inscriptions retenues dans l’ordre de réception des chèques de réservation au plus tard le 5 février 2012
(» 30 % du montant total du voyage / personne soit voyage de base : 1020 €)
Priorité aux membres à jour de leur cotisation (2011 & 2012)
Paiement par Chèque uniquement à l’ordre de « Regards sur le Monde Paris » à adresser à l’Amicale ISAE SUPAERO ENSICA 35
rue le Marois – 75016 PARIS
Solde à régler avant le 26/08/12 par Chèque uniquement à libeller au nom de « Regards sur le Monde Paris » 30 Grande Rue – 91650 Breuill et Renseignements auprès de l’Amicale ISAE SUPAERO-ENSICA au 01 40 71 09 09 ou par mail à association@isae-alumni.net

PROJECTIONS DE POPULATION A L’HORIZON 2060

INSEE PREMIERE N° 1320 – OCTOBRE 2010

PROJECTIONS DE POPULATION A L’HORIZON 2060

Un tiers de la population âgé de plus de 60 ans

Nathalie Blanpain, Olivier Chardon, division Enquêtes et études démographiques, Insee

Si les tendances démographiques récentes se maintiennent, la France métropolitaine comptera 73,6 millions d’habitants au 1er janvier 2060, soit 11,8 millions de plus qu’en 2007. Le nombre de personnes de plus de 60 ans augmentera, à lui seul, de plus de 10 millions. En 2060, une personne sur trois aura ainsi plus de 60 ans. Jusqu’en 2035, la proportion de personnes âgées de 60 ans ou plus progressera fortement, quelles que soient les hypothèses retenues sur l’évolution de la fécondité, des migrations ou de la mortalité. Cette forte augmentation est transitoire et correspond au passage à ces âges des générations du baby-boom. Après 2035, la part des 60 ans ou plus devrait continuer à croître, mais à un rythme plus sensible aux différentes hypothèses sur les évolutions démographiques. Au 1er janvier 2060, si les tendances démographiques observées jusqu’ici se prolongent, la France métropolitaine comptera 73,6 millions d’habitants, soit 11,8 millions de plus qu’en 2007, date du dernier recensement. Cette projection est basée sur un scénario, dit « central », qui suppose que les tendances démographiques récentes se maintiennent : dans ce scénario, le nombre d’enfants par femme est de 1,95, le solde migratoire (définitions) de 100 000 habitants en plus par an et l’espérance de vie (définitions) progresse selon le rythme observé par le passé. D’autres scénarios sont envisagés en modifiant les hypothèses d’évolutions des naissances, des décès et des personnes entrant ou quittant le territoire métropolitain (encadré). Ils permettent de mesurer l’impact d’hypothèses alternatives.

Le nombre de personnes âgées de 60 ans et plus pourrait augmenter de 80 %

Selon le scénario central, le nombre de personnes de 60 ans et plus augmenterait, à lui seul, de 10,4 millions entre 2007 et 2060. En 2060, 23,6 millions de personnes seraient ainsi âgées de 60 ans ou plus, soit une hausse de 80 % en 53 ans. L’augmentation est la plus forte pour les plus âgés : le nombre de personnes de 75 ans ou plus passerait de 5,2 millions en 2007 à 11,9 millions en 2060 ; celui des 85 ans et plus de 1,3 à 5,4 millions. Le nombre des moins de 20 ans augmenterait légèrement d’ici 2060. Mais leur part dans la population métropolitaine baisserait, passant de 25 % en 2007 à 22 % en 2060 (tableau). Dès 2014, la proportion de personnes de moins de 20 ans serait inférieure à celle des 60 ans ou plus. Le nombre de personnes âgées de 20 à 59 ans oscillerait autour de 33,1 millions sur toute la période : à la baisse jusqu’en 2035, puis à la hausse pour se fixer à 33,7 millions en 2060. La part des 20-59 ans passerait de 54 % en 2007 à 46 %en 2060, et celle des 20-64 ans de 59 % à 51 %. La pyramide des âges de la France métropolitaine de 2060 renvoie l’image d’une répartition de la population par âge très équilibrée (graphique 1). L’empreinte des grands chocs démographiques passés (seconde guerre mondiale et baby-boom) aura disparu de la pyramide des âges en 2060. Les projections n’intègrent pas de chocs de ce type pour le futur. Jusqu’à 80 ans, les effectifs de femmes tournent autour de 400 000 pour chaque génération. Au-delà, les décès redonneront aux effectifs par âge leur forme pyramidale, avec des effectifs qui baisseront fortement d’un âge au suivant. Pour les hommes, la rupture se ferait plus tôt, autour de 70 ans.

Après 2035, la part des plus de 60 ans progresse plus modérément

Jusqu’en 2035, le nombre de personnes de plus de 60 ans augmentera fortement : les générations nombreuses, nées après la seconde guerre mondiale et avant 1975, issues du baby-boom, auront alors toutes atteint 60 ans. Entre 2035 et 2060, la part des 60 ans ou plus devrait continuer de progresser, mais plus modérément. Les générations nombreuses nées après-guerre auront plus de 90 ans, le INSEE PREMIERE nombre de décès augmentera donc fortement. Dans le scénario central présenté ici, le solde naturel (définitions) passerait ainsi sous la barre des 100 000 personnes en plus par an et le solde migratoire deviendrait alors le principal moteur de la croissance démographique de la France métropolitaine. L’incertitude sur l’évolution future de ce solde migratoire est néanmoins particulièrement importante. À la fin de la projection, le nombre de naissances ne serait plus supérieur au nombre de décès que de 30 000. Alors que 21 % de la population résidant en France métropolitaine avait 60 ans ou plus en 2007, cette proportion serait de 31 %en 2035 et de 32 %en 2060. L’âge moyen de la population passerait de 39 ans en 2007 à 43 ans en 2035, puis 45 ans en 2060.

Aucune variante démographique ne remet en cause la forte augmentation des plus de 60 ans dans la population

Les évolutions de la fécondité, de la mortalité et des migrations à long terme sont incertaines. Pour chacune de ces composantes, deux variantes ont été retenues par rapport à l’hypothèse centrale pour estimer l’effet d’un changement d’hypothèse sur les résultats projetés. Ce sont les hypothèses sur la fécondité qui ont le plus d’impact sur l’évolution de la population de la France métropolitaine d’ici 2060 (graphique 2). Entre la variante haute de fécondité (2,1 enfants par femme, au lieu de 1,95 dans le scénario central) et la variante basse (1,8 enfant par femme), l’écart de population est de 7,7 millions d’habitants en 2060. Dans le scénario de fécondité haute, la population continue de croître à un rythme très élevé sur toute la période. Des hypothèses de projections proches de l’exercice de 2006 Le choix des hypothèses de projections a fait l’objet d’une large concertation, consignée dans un document de travail disponible sur le site de l’Insee (www.insee.fr). La situation démographique de la France métropolitaine a évolué dans le sens attendu par le précédent exercice de projection datant de 2006 : l’exercice de projection de 2007-2060 peut donc être présenté comme une actualisation de celui de 2006. Les nouvelles hypothèses diffèrent de celles de 2006 essentiellement sur une composante  : la fécondité. Désormais, dans le scénario central, l’indice conjoncturel de fécondité (définitions) est maintenu au niveau moyen observé depuis début 2004, soit 1,95 enfant par femme en moyenne (contre 1,90 lors de l’exercice 2006). L’âge moyen à la maternité se stabilise à 30,4 ans en 2015. La tendance à la baisse de la mortalité à chaque âge, observée sur la période 1988-2002, est prolongée, comme pour l’exercice de 2006. En revanche, au-delà de 85 ans pour les hommes et de 91 ans pour les femmes, les hypothèses de mortalité sont un peu plus optimistes que celles retenues dans la projection précédente, la mortalité précédemment prévue à ces âges pour 2050 étant d’ores et déjà atteinte. Les hypothèses sur le solde migratoire sont les mêmes que celles de l’exercice 2006. Enfin, les précédentes projections s’appuyaient sur la population estimée au 1er janvier 2005. La nouvelle projection intègre les données démographiques observées depuis. La population a notamment été revue à la hausse avec les résultats du recensement rénové de la population (tableau). Comme en 2006, les projections n’intègrent pas les départements d’outre-mer. Certaines données démographiques sont en effet observées depuis trop peu d’années pour que l’on puisse leur appliquer la même méthodologie que pour la France métropolitaine. D’ici la fin 2010, des projections régionales à l’horizon 2040 seront réalisées ; elles incluront des projections pour les départements d’outre-mer. En 2060, il y a encore 150 000 naissances de plus que de décès. Dans le scénario de fécondité basse, les naissances sont moins nombreuses que les décès à partir de 2040 et la population se stabilise autour de 70 millions d’habitants. Les variantes sur le solde migratoire offrent aussi un éventail très large car l’évolution future de cette composante est particulièrement incertaine. La variante haute (solde migratoire de 150 000 personnes en plus par an) est ainsi trois fois supérieure à la variante basse (+ 50 000). En 2060, il y a 7,1 millions d’habitants de plus dans la projection avec la variante haute du solde migratoire que dans celle avec la variante basse. Les variantes sur les hypothèses de mortalité aboutissent également à plusieurs évolutions possibles : la variante haute d’espérance de vie suppose une espérance de vie à la naissance en 2060 de cinq années supérieure à la variante basse, ce qui se traduit par 3,6 millions d’habitants supplémentaires en 2060. Cependant, quelle que soit la variante retenue, la proportion de personnes de 60 ans ou plus dans la population sera toujours en forte hausse et supérieure à 30 % dès 2035 (graphique 3). De même, le rapport entre le nombre de personnes d’« âge inactif » (moins de 20 ans ou 60 ans et plus) et d’« âge actif » (entre 20 et 59 ans), appelé aussi ratio de dépendance économique, augmentera selon toutes les variantes (graphique 4) . En 2007, il y avait 86 personnes d’« âge inactif » pour 100 d’« âge actif » ; il y en aurait 114 pour 100 en 2035 selon le scénario central, puis 118 en 2060. Pour maintenir le ratio de dépendance économique à son niveau observé en 2007, il faudrait alors en modifier les bornes et faire passer l’âge pivot de la définition à 68 ans en 2060 au lieu des 60 ans conventionnellement retenus actuellement.

En 2060, la part des plus de 60 ans dans la population dépendra surtout des gains d’espérance de vie

Ce sont les hypothèses sur la mortalité qui ont le plus d’impact à long terme sur la part des plus de 60 ans dans la population et sur le ratio de dépendance économique. Plus les gains d’espérance de vie sont importants, plus la part des 60 ans et plus dans la population et le ratio de dépendance économique augmentent. Les hypothèses sur la fécondité conduisent, elles aussi, à des divergences fortes avec le scénario central sur la part des 60 ans ou plus mais beaucoup moins sur le ratio de dépendance économique. Les variantes basse et haute de fécondité aboutissent en effet au même ratio de dépendance économique en 2060, après avoir fortement divergé jusqu’en 2032 (graphique 4). Mais quelles que soient ces hypothèses sur la mortalité et la fécondité, l’augmentation de la part des personnes âgées de plus de 60 ans est inéluctable : elle est inscrite dans l’actuelle pyramide des âges, les personnes qui atteindront 60 ans à l’horizon 2060 étant déjà toutes nées (en 1999 ou avant). Ces générations sont très nombreuses et la plupart de ces personnes vivront au-delà de 60 ans. Si bien que même si l’on faisait l’hypothèse, improbable compte tenu des évolutions passées, que les risques de décéder à chaque âge restaient à leur niveau de 2009, 94 %des femmes et 88 % des hommes nés en 2009 atteindraient tout de même l’âge de 60 ans. Le ratio de dépendance économique augmenterait alors de 86 en 2007 à 110 en 2035 pour se stabiliser à 106 en 2060.

Sources

La projection 2007-2060 pour la France métropolitaine Les nouvelles projections de population pour la Francemétropolitaine démarrent au 1er janvier 2007 et s’achèvent au 1er janvier 2060. Elles estiment chaque année le nombre d’hommes et de femmes de chaque âge à partir d’hypothèses sur l’évolution des trois composantes intervenant sur les variations de population : la fécondité, la mortalité et les migrations (émigration et immigration). D’une année sur l’autre, la population évolue en fonction de ces trois composantes. Dans le bilan démographique de 2009, l’Insee a publié des estimations de population par sexe et âge définitives jusqu’au 1er janvier 2007 et provisoires pour le 1er janvier 2010. La population projetée au 1er janvier 2010 diffère légèrement de la population provisoire publiée dans le bilan démographique de 2009. En effet, dans les projections présentées ici, les estimations provisoires du solde migratoire issues du bilan démographique pour les années 2007, 2008 et 2009 ne sont pas retenues. Pour chaque composante, l’exercice de projection retient trois hypothèses : centrale, basse et haute. Pour toutes les composantes, les hypothèses basse et haute sont symétriques par rapport à l’hypothèse centrale. Le scénario central est celui qui retient pour chaque composante l’hypothèse centrale. Les six autres scénarios étudiés ne diffèrent du scénario central que pour une seule hypothèse : ils permettent de montrer la sensibilité du scénario central aux hypothèses envisagées. Chacun de ces six scénarios est nommé variante « haute » ou « basse » de fécondité, d’espérance de vie ou de solde migratoire. Les âges figurant dans cette publication sont toujours des âges révolus au 1er janvier.

Définitions

Le solde migratoire est la différence entre le nombre de personnes qui sont entrées sur le territoire et le nombre de personnes qui en sont sorties au cours de l’année. Ce concept est indépendant de la nationalité. L’espérance de vie à la naissance représente la durée de vie moyenne – autrement dit l’âge moyen au décès – d’une génération fictive soumise aux conditions de mortalité de l’année. Le solde naturel est la différence entre le nombre de naissances et le nombre de décès enregistrés au cours d’une période. L’indicateur conjoncturel de fécondité mesure le nombre d’enfants qu’aurait une femme tout au long de sa vie si les taux de fécondité observés à chaque âge l’année considérée demeuraient inchangés.

Bibliographie

Blanpain N., Chardon O., « Projections de population 2007-2060 pour la France métropolitaine », Document de Travail, n° F1008, Insee, octobre 2010. Blanpain N., Chardon O., « Projections de population 2007-2060 pour la France métropolitaine », Insee Résultats, à paraître prochainement sur le site www.insee.fr. Beaumel C., Pla A., « Deux pacs pour trois mariages – Bilan démographique 2009 », Insee Première n° 1276, janvier 2010. Robert-Bobée I., « Projections de population pour la France métropolitaine à l’horizon 2050 – La population continue de croître et le vieillissement se poursuit », Insee Première n° 1089, juillet 2006.

INSEE PREMIÈRE figure dès sa parution sur le site Internet de l’Insee :www.insee.fr (rubrique Publications) Pour vous abonner aux avis de parution : http://www.insee.fr/fr/publications…

Statuts de l’association

PREAMBULE :

 

A son origine , en 1966 , l’association GRECO a été fondée à Marseille afin d’instituer des relations amicales et professionnelles entre les membres des groupes régionaux des associations d’anciens élèves des cinq grandes écoles suivantes : Centrale Paris , Hautes Etudes Commerciales , Institut National Agronomique Paris-Grignon , Polytechnique , Sciences Politiques ( IEP Paris ) , et d’assurer le fonctionnement d’un secrétariat commun . En 2001 l’Association des Anciens Elèves de l’Ecole Nationale Supérieure de l’Aéronautique, devenue par la suite l’Amicale ISAE-SUPAERO-ENSICA, a rejoint le GRECO .

 

Les présents statuts visent à adapter son fonctionnement , à ouvrir plus largement ce rassemblement et à permettre au GRECO de devenir un acteur majeur de la région . Dans la suite des présents statuts , l’association GRECO sera désignée sous l’appellation simplifiée : « Le GRECO « .

 

TITRE 1 : Constitution. Objet. Siège Social. Durée

 

Article 1- Constitution. Dénomination

 

Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 juillet 1901 et le décret du 16 août 1901 ayant pour dénomination : GRECO ASSOCIATION REGIONALE DES ANCIENS ELEVES DE GRANDES ECOLES

 

Article 2-Objet

 

Le GRECO regroupe les anciens élèves de Grandes Ecoles françaises de cadres et dirigeants travaillant ou résidant en Provence . Le GRECO a pour objet la création et le développement de liens de convivialité et de solidarité entre ses membres , en particulier sur les plans amicaux et culturels d’une part , professionnels et économiques d’autre part .

 

Article 3-Siège social

 

Le siège social est établi sur la Commune de Ventabren dans le Département des Bouches du Rhône et décidé par le Conseil d’Administration .

 

Article 4-Durée

 

La durée de l’association est illimitée .

 

TITRE 2 : Composition. Cotisation. Conditions d’adhésion. Perte de la qualité de membre. Responsabilité

 

Article 5-Composition

 

L’association se compose : . de membres actifs . de membres bienfaiteurs . de Présidents d’Honneur

 

Membres actifs : Sont membres actifs les anciens élèves de Grandes Ecoles qui remplissent les conditions ci-après :

 

soit être adhérent d’un des cinq groupes fondateurs ou d’un groupe agréé conformément aux dispositions de l’article 8 . C’est à ce titre que le groupe SupAéro a rejoint le GRECO .

soit si leur association nationale ne dispose pas d’un groupe régional ou si ce dernier existe mais n’est pas adhérent au GRECO , avoir été agréé individuellement conformément aux dispositions de l’article 8 . Dans tous les cas , les membres actifs s’engagent à se conformer aux présents statuts et , en particulier , à verser une cotisation fixée suivant les dispositions de l’article 7 .

Membres bienfaiteurs : Sont membres bienfaiteurs les personnes physiques ou morales qui portent un intérêt particulier au GRECO , désirent faire bénéficier celui-ci de contributions et s’engagent , à cet effet , à acquitter une cotisation dont le taux minimum est fixé annuellement par le Conseil d’Administration .

 

Présidents d’Honneur : Sont Présidents d’Honneur les anciens Présidents du GRECO.

 

Article 6-Exercice financier

 

L’exercice financier commence le 1er janvier et se termine le 31 décembre de chaque année .

 

Article 7-Cotisations

 

La participation des groupes adhérents est déterminée annuellement par le Conseil d’Administration . Pour le calcul de cette participation , le Conseil d’Administration arrête tout d’abord le budget annuel de l’association . Il détermine ensuite la part de ce budget correspondant à la charge des dépenses communes à tous les groupes . Ce montant divisé par le nombre de groupes donne le montant de la participation . Les cotisations des membres actifs individuels et des membres bienfaiteurs sont fixées annuellement par le Conseil d’Administration .

 

Article 8-Conditions d’adhésion

 

Sauf pour les anciens élèves des cinq groupes fondateurs et du groupe SupAéro , la qualité de membre du GRECO s’obtient par la succession des opérations suivantes : 1 – Candidature écrite et motivée ; les candidatures de groupes régionaux préciseront le nombre de membres cotisants ainsi que les noms et qualités de leurs représentants . 2 – Agrément par le Conseil d’Administration du GRECO . 3 – Versement de la cotisation annuelle , la participation des groupes régionaux nouvellement adhérents pouvant être minorée pour l’année en cours ou majorée d’un droit d’entrée , sur décision du Conseil d’Administration . 4 – L’adhésion d’un nouveau groupe régional doit être ratifiée en Assemblée Générale Ordinaire . L’adhésion est alors confirmée au groupe régional par une lettre du Président .

 

Article 9-Perte de la qualité de membre

 

Un groupe adhérent peut être radié sur décision du Conseil d’Administration ( sans que , dans ce cas , son Président puisse faire usage du droit de veto prévu à l’article 13 ) , en particulier pour non-paiement de sa participation . Dans un tel cas , ses membres peuvent demeurer membres actifs du GRECO à titre individuel , en se conformant aux termes de l’article 8 .

 

La qualité de membre du GRECO se perd : 1 – soit par démission ou radiation de l’intéressé de son groupe régional . 2 – soit par démission d’un groupe régional notifiée au Président par lettre RAR . 3 – soit par radiation d’un groupe régional prononcée par le Conseil d’Administration pour non-paiement de sa cotisation . 4 – soit par exclusion prononcée par le Conseil d’Administration pour infraction aux présents statuts ou pour motif grave portant préjudice moral ou matériel à l’association

 

La démission ou la radiation d’un membre ne met pas fin à l’existence de l’association . Tout membre actif ou bienfaiteur , démissionnaire ou exclus , reste tenu du paiement de sa cotisation jusqu’à la fin de l’année en cours .

 

Article 10-Responsabilité des membres

 

Le patrimoine du GRECO répond seul des engagements contractés par cette association ou des condamnations qui seraient prononcées contre elle sans qu’aucun de ses membres , même ceux qui participent à son administration , puisse être tenu personnellement responsable .

 

TITRE 3 : Administration. Fonctionnement. Ressources

 

Article 11-Conseil d’Administration

 

Le GRECO est administré par un Conseil d’Administration comprenant :

 

des membres de droit : les Présidents en exercice des groupes régionaux adhérents .

des membres élus par l’Assemblée Générale proposés par chaque groupe , dans la limite maximale de deux par Groupe Régional ( en sus des membres de droit ) et de deux pour l’ensemble des adhérents individuels et des membres bienfaiteurs .

Les membres élus ont un mandat annuel et sont rééligibles. Leurs fonctions sont gratuites sauf remboursement de frais justifiés.

 

Le Conseil d’Administration est investi des pouvoirs les plus étendus pour faire ou autoriser tous actes permis à l’association. En particulier il peut décider de l’adresse du Siège Social, de l’adresse postale et de l’adresse électronique de l’Association , autoriser toutes acquisitions ou aliénations de biens mobiliers , décider toutes constructions , donner ou prendre à bail tous biens quelle qu’en soit la nature , conclure des emprunts hypothécaires ou non , décider tout placement autorisé par la loi , fixer toutes rémunérations .

 

Il décide du contrat d’assurances le plus adapté au GRECO , qu’il peut proposer à tous les Groupes Régionaux afin de mutualiser les contrats et minimiser les coûts aussi bien pour le GRECO que pour les Groupes .

 

Il peut établir tous règlements intérieurs relatifs au fonctionnement de l’association .

 

Il statue sur les demandes d’admission , sur les démissions et sur les radiations .

 

Il peut constituer tous comités d’études ou d’actions et toutes commissions et leur conférer tous pouvoirs nécessaires à leur fonctionnement .

 

Il peut décider de la mise en œuvre et du suivi du site internet du GRECO ainsi que du choix de son Responsable Technique .

 

Il peut également conférer à ses membres ou à des tiers, membres de l’association, toutes délégations pour l’exercice de telle partie de ses pouvoirs qu’il jugerait convenable.

 

Il est chargé de remplir toutes formalités de déclaration et de publication prescrites par la loi du 1er juillet 1901 et par la réglementation en vigueur. A cet effet, tous pouvoirs sont conférés au Président qui pourra les déléguer au Secrétaire Général .

 

Article 12-Bureau

 

Le Conseil d’Administration désigne en son sein :

 

un Président ,

des Vice-Présidents ,

un Secrétaire Général pouvant être secondé par un Secrétaire Général adjoint ,

un Trésorier pouvant être secondé par un Trésorier adjoint .

Le Bureau comprend :

 

le Président ,

le Secrétaire Général pouvant être secondé par le Secrétaire Général adjoint ,

le Trésorier pouvant être secondé par le Trésorier adjoint .

Le Bureau est chargé de la vie courante de l’association avec pour préoccupation constante l’économie financière des comptes du GRECO et le suivi du paiement des cotisations annuelles par les Groupes .

 

Le Bureau est en charge de la préparation des Conseils d’Administration ainsi que de l’Assemblée Générale Ordinaire voire de l’Assemblée Générale Extraordinaire .

 

A la demande du Président ou du Secrétaire Général et en fonction des affaires à traiter, le Bureau peut être élargi à d’autres personnes parmi les Vice-Présidents, les Présidents de Groupe, les Administrateurs et les membres du GRECO.

 

Principales attributions :

 

Le Président assure l’exécution des décisions de l’Assemblée Générale et du Conseil d’Administration, ainsi que le fonctionnement régulier de l’association, qu’il représente en justice et dans tous les actes de la vie civile. Il peut se faire suppléer par un mandataire pour un ou plusieurs objets déterminés. Il est responsable du label « GRECO » : aucune autorité, ni interne, ni externe ne peut s’en prévaloir ou en faire usage sans l’accord explicite et écrit du Président ou à défaut d’un membre du Bureau qui aura reçu délégation.

 

Les Vice-Présidents secondent le Président et le remplacent de droit en cas d’empêchement .

 

Le Secrétaire Général est chargé des convocations, de la rédaction des procès-verbaux, de la correspondance et de la tenue du registre prévu par la loi du 1er juillet 1901 .

 

Le Trésorier tient les comptes de l’association , calcule les participations des groupes telles que prévues à l’article 7 , procède aux opérations financières décidées par le Conseil d’Administration, assure les recettes et paiements, donne quittances de tous titres et sommes reçus.

 

Le Bureau prépare la stratégie du GRECO en proposant au Conseil d’Administration des axes de travail concernant aussi bien le domaine culturel ( conférences-débat , visites d’usines , sorties à thème ) que le domaine professionnel ( annuaire électronique , aide à la mobilité ) ainsi que

 

L’interactivité des relations Ecoles-GRECO : qu’est-ce que le GRECO peut amener aux Ecoles et qu’est-ce que les Ecoles peuvent amener au GRECO .

Le positionnement du GRECO comme acteur à forte valeur ajoutée que ce soit par rapport à la Société Civile ou par rapport à ses Adhérents .

La création de commissions de réflexions , de propositions , d’actions touchant aux principaux sujets de la vie de notre région en se basant sur la diversité des compétences de haut niveau fournies par les Ecoles à l’intégralité du tissu économique et institutionnel PACA .

La coordination des activités du Club GRECO Bénévolat .

L’intensification des relations avec le monde professionnel par la création d’un Club GRECO Innovation .

Le Bureau peut faire appel , en fonction de l’ordre du jour , à des membres de l’association ou à des personnes extérieures à l’association.

 

Il encourage chaque groupe adhérent à convier au moins une fois par an les autres adhérents à une manifestation qu’il aura organisée .

 

Un Comité de Rédaction est chargé de la publication d’un Journal « intergroupe », « une newsletter », ainsi que de la vie du site du GRECO . Il est composé des membres du Bureau assistés du Responsable Technique du site GRECO . Le Président est Directeur de la Publication.

 

Article 13-Réunions du Conseil d’Administration et du Bureau

 

Le Conseil d’Administration se réunit une fois par trimestre ,sur convocation du Président ou du Secrétaire Général. Il peut valablement délibérer quel que soit le nombre des présents ou représentés, chaque membre pouvant être porteur de deux pouvoirs. Les décisions du Conseil sont prises à la majorité des présents ou représentés. En cas d’égalité, la voix du Président est prépondérante. L’ordre du jour est établi par le Secrétaire Général en liaison avec le Président et envoyé à tous les membres. Chacun des Présidents de Groupes Régionaux peut opposer son veto à l’adoption de toute décision qu’il jugerait préjudiciable à l’intérêt de son Groupe .

 

Le Bureau se réunit à l’initiative du Président ou du Secrétaire Général.

 

Article 14-Dispositions communes aux Assemblées Générales Ordinaire et Extraordinaire

 

L’Assemblée Générale comprend tous les membres de l’association à jour de leur cotisation .

 

Les convocations sont faites par lettre individuelle, postale ou électronique, au moins vingt jours à l’avance , indiquant l’ordre du jour et le texte des projets de résolutions. Seuls les points qui y figurent peuvent faire l’objet de délibérations.

 

Tout membre qui souhaite poser des questions en dehors de l’ordre du jour doit en aviser le Président sept jours avant la réunion par écrit .

 

Les décisions sont prises à la majorité des présents ou représentés.

 

Chaque membre peut être porteur de trois pouvoirs au maximum .

 

En cas d’égalité , la voix du Président sortant est prépondérante .

 

Les comptes-rendus des assemblées générales sont signés par le Président et le Secrétaire Général et classés au siége de l’Association.

 

Article 15-Assemblée Générale Ordinaire

 

L’Assemblée Générale Ordinaire est convoquée une fois par an avant le 30 juin par le Conseil d’Administration qui en fixe l’ordre du jour. Elle entend le rapport du Conseil d’Administration sur sa gestion et tous autres objets (rapport moral), statue sur les comptes de l’exercice clos ( rapport financier ) , donne toutes décharges ou quitus utiles ( quitus au bureau ) , pourvoit au renouvellement du Conseil d’Administration par scrutin uninominal et d’une manière générale délibère sur toutes propositions portées à l’ordre du jour et tendant au développement et à l’activité normale de l’association .

 

Elle peut décider la constitution de tous fonds de réserve , déterminer leur composition et leur affectation .

 

Elle désigne un Commissaire aux Comptes ou un Contrôleur des Comptes , choisi si possible parmi les membres du GRECO , chargé de vérifier la comptabilité et la bonne tenue des livres de l’association ; il publie un rapport annuel à l’occasion de l’Assemblée Générale .

 

Elle peut valablement délibérer quel que soit le nombre de présents ou représentés.

 

Article 16-Assemblée Générale Extraordinaire

 

Sur décision du Conseil d’Administration ou à la demande d’un tiers, au moins, de ses membres , le Président convoque une Assemblée Générale Extraordinaire dans les mêmes conditions que l’assemblée générale ordinaire.

 

L’assemblée générale extraordinaire se prononce sur les modifications à apporter aux statuts et sur la dissolution de l’association.

 

Pour délibérer valablement sur première convocation, elle doit réunir plus de la moitié des membres et au moins un tiers des membres de chaque Groupe adhérent . Si ce nombre ne peut être réuni, une seconde assemblée générale extraordinaire est convoquée. Cette seconde réunion peut être prévue dès la première convocation. Elle pourra alors être fixée dès sept jours après la première. Cette seconde assemblée délibère valablement quel que soit le nombre des membres présents ou représentés.

 

Article 17-Règlement intérieur

 

Le règlement intérieur précisera les modalités pratiques de fonctionnement du GRECO . Il est proposé par le Conseil d’Administration et approuvé par l’assemblée générale ordinaire.

 

Ce règlement intérieur précisera , entre autres , l’objet , la composition et le fonctionnement des entités mentionnées à l’article 12 .

 

Article 18-Ressources

 

Les ressources annuelles de l’association se composent :

 

des participations des Groupes adhérents .

des cotisations des membres individuels et bienfaiteurs.

des subventions et dons qui pourraient lui être accordés.

des intérêts et revenus de ses biens de toute nature .

des recettes inhérentes à son activité .

d’une façon générale, des ressources qu’elle pourrait légalement se procurer par tous autres moyens.

Les produits et revenus de l’association ne peuvent faire l’objet d’aucune répartition entre ses membres. Ils demeurent de la responsabilité et de la gestion de l’Association GRECO.

 

TITRE 4 : Modification des statuts. Dissolution de l’association. Dévolution des biens. Formalités administratives

 

Article 19-Dévolution des biens En cas de dissolution, l’assemblée générale extraordinaire désigne un ou plusieurs Commissaires qui seront chargés de la liquidation des biens conformément à l’article 9 de la loi du 1er juillet 1901 et investis des pouvoirs les plus étendus pour la réalisation de l’actif et le règlement du passif . Cette assemblée déterminera également , en se conformant à la législation en vigueur, l’emploi qui sera fait de l’actif net après paiement des frais de liquidation.

 

Le tribunal compétent pour toutes actions concernant l’association est celui du siège de cette dernière.

 

Article 20-Formalités administratives

 

Le Président de l’association doit accomplir toutes les formalités de déclaration et de publication prévues par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, tant au moment de la création qu’au cours de son existence ultérieure.

 

TITRE 5 : Engagement

 

Les membres de l’association s’engagent à respecter les présents statuts ainsi que le règlement intérieur

 

Fait à Marseille, le 27 avril 2010

 

Le Trésorier Le Secrétaire Général Le Président

 

Bernard DUCONGE William VITTE Didier DAVITIAN

Le mot du président

Le mot du Président

A l’heure où notre société cherche de nouvelles idées pour un développement harmonieux du territoire mais aussi pour laisser aux générations futures un cadre de vie sûr, agréable, moderne et ouvert à l’international, le GRECO, Groupement Régional des Grandes Ecoles fondé en 1966 à Marseille, joue aujourd’hui pleinement son rôle de fédérateur et de promoteur d’idées neuves, originales et simples pour notre avenir.

Par la diversité de ses Ecoles membres, le GRECO est reconnu pour l’osmose de ses intelligences qui se complètent dans les domaines scientifiques, du commerce, de l’environnement, de l’aéronautique et du débat.

Fédérateur, le GRECO est également coordonnateur des actions des groupes membres sur un modèle d’ « architecture ouverte ». Il s’agit pour le GRECO de venir en soutien aux manifestations portées par une école experte en une matière précise : notre objectif est avant tout d’approfondir nos liens de solidarité entre anciens des grandes écoles ici présents en Provence.

Référence régionale, le GRECO est aujourd’hui une structure saine, conduite par une équipe organisée et bénévole, qui a vocation tant à rassembler ses membres, à travers des voyages, des déjeuners-débats, des colloques que de s’ouvrir aux actions citoyennes, aux relations avec les entreprises et aux invitations des autorités locales.

Ce site internet a vocation à être la vitrine privilégiée du GRECO. Il contient les informations relatives aux manifestations du GRECO ainsi que celles des groupes membres. Nous vous invitons à le consulter régulièrement et de vous associer par cet outil à nos manifestations que nous souhaitons passionnantes et amicales.

Didier DAVITIAN Président du GRECO

Le GRECO au fil des jours

Le Greco au fil des jours
samedi 24 avril 2010, par Colette Bourgeat

Sommaire
Les concerts
Les conférences
Les voyages
Les visites
La cerise sur le gâteau

Le 17 janvier 1966, la presse régionale titrait : « Unique en France, un secrétariat commun des anciens élèves des grandes Ecoles vient d’être créé à Marseille », « Cinq associations d’anciens élèves des grandes Ecoles créent un secrétariat commun ». On apprenait que le fichier comportait plus de mille noms, anciens élèves de l’Ecole Centrale, de l’Ecole des Hautes Etudes Commerciales, de l’Ecole Polytechnique, de l’Institut National Agronomique et de l’Institut d’Etudes Politiques.Il était précisé que c’est dans un immeuble extrêmement moderne qu’un élégant local avait été aménagé, « foyer de rencontres pour les cadres des affaires industrielles, du commerce, de l’administration et de l’agriculture ».
Un cocktail suivi d’un concert de musique de chambre avait célébré l’évènement.

Le 10 avril 2007, le GRECO enrichi d’un nouveau groupe, Sup-Aéro, comptait plus de 3000 membres et c’est avec une table ronde et un dîner à bord du Napoléon Bonaparte que l’on marqua le quarantième anniversaire.

Comme le monde avait changé durant ces décennies ! Et voici que la toile remplace « l’élégant local » et l’écran complète la voix de la secrétaire. Mais le parcours avait été riche. Que de visites, de conférences avec des personnalités de premier plan, de voyages !


Les concerts
Peu de concerts et pourtant tout avait commencé en musique ! Les plus anciens évoquent parfois un récital de piano à l’initiative des Sciences Po qui tourna presque au pugilat, le pianiste ayant souhaité faire réfléchir sur les rapports entre musique et régimes politiques, ce qui déplut fortement à certains.


Les conférences
Une extrême variété d’orateurs et de sujets avait permis à chacun de se sentir concerné : l’administration, la finance, la justice, la presse, l’éducation, la vie spirituelle, l’histoire, le sport, l’écologie…On n’oubliera pas une certaine conférence fort pessimiste sur le climat. C’était dans les années soixante-dix, la brillante météorologue annonçait un sérieux refroidissement des températures sur la planète avant l’an deux mille…Elle ne connaissait pas encore l’effet de serre ! Ou les développements d’un inventeur qui avait créé une nouvelle forme d’anglais, plus simple à apprendre…


Les voyages
On doit aux X l’organisation de voyages à partir de 1994. Que d’aventures ! Elles cimentent l’amitié et on les oublie moins que les prouesses de Pierre le Grand, ou l’épopée des Chevaliers de l’ordre de Malte. Tout le groupe fut en émoi alors que je m’étais égarée dans les rues de Prague ! A Malte, une barque voguant par gros temps dans des paysages de rêve fut à moitié renversée par une lame. Qu’allaient donc faire nos amis là-dedans ! En Tunisie, par la force des choses car n’y avait pas d’autres hôtels dans la région, celui qui nous accueillit fort gentiment avec des fleurs parut de qualité tellement inférieure à ce que l’on pouvait attendre qu’un collègue dans un accès de colère quitta la table sans souper. En Hongrie, la fronde contre la guide qui voulait nous faire marcher comme des petits soldats contrastait avec la chaude amitié que nous avions ressentie à Saint Petersbourg pour une jeune femme très compétente et amicale.


Les visites
C’est dans la région que les Agros nous ont promenés. Que de bons vins dégustés ! Côtes du Rhône ou Côtes de Provence, vins du pays d’Aix, Baume de Venise !

Très instructif le tour du port de Marseille en catamaran, et passionnantes les visites du Centre d’essai en vol à Istres.


La cerise sur le gâteau
La cerise sur le gâteau fut incontestablement la mini-croisière (très mini !) sur le Napoléon Bonaparte, tant par la collaboration très efficace de l’équipe de mise au point que par la qualité de la soirée. Certes un incendie à l’aéroport d’Orly bouscula un peu les horaires, retardant le conférencier et privant deux Ecoles de dessert. Mais les mauvaises langues (il y en a toujours) affirment qu’elles n’ont rien perdu ! Cette remarque provient probablement d’une intention charitable, je ne peux pas juger, j’étais parmi les victimes…

GRECO Bénévolat fut certainement une des réalisations les plus remarquées du GRECO. Ses membres représentent un grand vivier de compétences, ce qui intéresse les associations en quête de bonnes volontés. Leur demande est énorme, surtout en ce qui concerne les administrateurs, mais l’offre des membres du GRECO se veut généralement ponctuelle, à quelques exceptions près.

Ce n’est pas la fin. Le GRECO organisera encore des sorties agréables, des conférences de haut niveau, des voyages culturels, mais avec ce site, ce qui va manquer c’est la douce voix de Marie Jeanne, et d’un secrétariat où l’on était chez soi pour la causette et les réunions. Avec le panneau sur la porte d’un local qui n’était plus aussi élégant qu’au Saint-Georges : GRECO.

Alumni Investissement SAS

Financement des entrepreneurs

Création de la Société de Capital Risque Alumni Investissement SAS

dimanche 1er juin 2008

L’Association Alumni Entreprendre regroupe maintenant près de 40 anciens de Grandes Ecoles en Provence (HEC, Arts et Métiers, Centrale, Polytechnique, Sciences Po, Supelec, Agro, Insead, Essec, IAE, …) autour des thèmes de création, reprise et financement d’entreprises(Business Angels).

Elle annonce maintenant la création par ses membres d’une Société de Capital-Risque, Alumni Investissement SAS , spécialisée dans l’amorçage de projets. Les projets sont sélectionnés et suivis grâce aux compétences variées regroupées par le mix des formations de nos écoles.

Que vous soyez porteurs de projets ou Business Angels potentiels, n’hésitez à contacter Alumni Entreprendre, par exemple sur le site web Alumni Entreprendre

Ou par mail : contact@alumni-entreprendre.com

CR Activité sismique à Lambesc

Après la manif…

Compte-rendu de la journée « Activité Sismique » à Lambesc – 22 avril 2008

22/04/2008

mardi 10 juin 2008

L’Association des Ingénieurs Agronomes de PACA organisait le 22 avril une journée de découverte de l’activité tectonique de la Provence et de ses conséquences sur la géologie de notre région.

(Cette manifestation donnera lieu dans le Petit Journal à un compte-rendu plus complet avec photos.)

Les associations du Greco avaient largement diffusé cette information à leurs membres : hors Agros, environ 20 membres du Greco avec leur famille ont participé à cette journée, dont un ancien Président du Greco, le Président des X et le Président des HEC.
Les X et les centraliens sont venus nombreux se joindre aux Agros : nous étions près de 60 au total .

Après la conférence du matin par deux éminents géologues, la visite de sites sur le terrain l’après midi s’est terminée par la découverte dudomaine de Château Beaulieu partiellement sur terrain basaltique (reste d’un volcan visité) et partiellement sur terrain argilocalcaire.
Ce domaine est dirigé par James de Roany qui avait animé l’AG Agro d’il y a 2 ans par une dégustation comparative de vins.

Je pense que ce genre d’activités en extérieur ouverte au Greco (comme l’ont été déjà d’autres manifestations de différentes Ecoles), illustre par leur succès l’intérêt pour la convivialité, les échanges inter-écoles et les liens qui peuvent en découler .

Daniel MATHIEU
Groupe Agros-Paca

Au programme :

  • le matin : une conférence de Jean-Louis Barbier, géologue à la Société du Canal de Provence
  • déjeuner au Collège Jean Guéhenno
  • après-midi : visite sur le terrain autour de Rognes (avec le volcan de Beaulieu) et Venelles pour découvrir les effets de l’activité sismique, par exemple le tremblement de terre de Lambesc en 1909.

La Provence est un puzzle géologique influencé par l’affrontement des plaques tectoniques européenne et ibériques et a été marqué par le contrecoup du plissement alpin.
Que nous réserve l’avenir, sommes-nous sur des terrains encore « mouvants » comme l’ont montré le tremblement de terre de 1909 ainsi que des secousses ici et là ?
Peut-on espérer des retombées positives de ces mouvements de la terre ou doit-on les craindre ?

Plus d’information ? Wikipedia : Tremblement de terre du 11 juin 1909